Choisir son EPI en fonction de ses besoins

EPI

Les ouvriers de construction, de grosses œuvres sont souvent exposés à des risques d’accidents. Pour y remédier, il est impératif pour eux de s’équiper d’une protection. C’est justement la raison d’être d’un EPI ou Équipement de Protection Individuel. Il s’agit de tout habillement qui répond aux normes de sécurité imposées dans la manufacture, la construction ou le travail à risque (comme dans un hôpital). Casque, gant, masque… Il en existe une bonne diversité et pour bien les choisir, il faut tenir compte de certains critères. En voici quelques-uns d’entre eux.

Tenir compte du secteur d’activité pour choisir son EPI

Les équipements de protection servent avant tout à réduire les risques d’accidents au travail. Leur choix ne doit donc pas être pris à la légère. Le premier critère à tenir en compte est justement le secteur d’activité ou bien encore, l’activité professionnelle.

Il est, par exemple, évident que les risques encourus dans un chantier de construction ne sont pas les mêmes que dans un hôpital. En chantier, on s’expose surtout à des risques de glissement ou de coups. Les équipements comme le casque de chantier professionnel ou les bottes anti-dérapage en sont donc plus adéquats. À l’hôpital, par contre, on va surtout préconiser les vêtements de travail anti-virus comme les combinaisons, les masques ou la visière de protection.

Il en est de même pour les autres secteurs. L’électricien se doit, par exemple, de porter un équipement anti-choc électrique pour bien se protéger. Et pour ceux qui travaillent dans des conditions d’humidité, ils doivent porter des combinaisons bien étanches. Enfin, mis à part la combinaison et le gant, il est fortement recommandé aux soudeurs de porter un casque pour les oreilles, afin de pallier les risques sonores.

Tenir compte degré de risque pour choisir son EPI

Le second critère à tenir en compte est le degré de risque à encourir. Pour les travaux moins contraignants, il n’est pas nécessaire de s’encombrer avec des tas de vêtements de protection. Une simple combinaison ou blouse suffit. Cela permettra à l’utilisateur d’être à l’aise dans son travail, tout en ayant la base de protection dont il a besoin.

Par contre, pour les travaux à fort risque comme la construction de maisons à plusieurs étages, alors il est obligatoire d’avoir des équipements bien fournis. D’ailleurs, cela est aussi bien précisé dans la loi. Il existe même certains travaux qui nécessitent tous les types d’EPI disponibles, allant de la protection de la tête comme les casques, la protection des oreilles, des yeux, du visage, du corps et des membres inférieurs et supérieurs.

Tenir compte du confort de l’utilisateur et de la durabilité pour choisir son EPI

Certes, l’EPI protège contre les accidents et risques. Mais il faut tout de même qu’il respecte une certaine norme d’aisance. Dans le cas contraire, l’utilisateur peut se sentir mal à l’aise toute la journée, et cela aura un impact négatif sur la qualité de son travail.

Ainsi, il faut que les équipements de protection soient bien conformes à ses mouvements. Ils doivent donc être flexibles et souples. Il faut également qu’ils soient bien adaptés à sa morphologie (cela est surtout valable pour les combinaisons.). Enfin, il est préférable d’opter pour des vêtements qui garantissent une meilleure aération et respirabilité.

Par ailleurs, la durabilité et la dureté sont aussi d’autres critères qu’il ne faut surtout pas négliger. Déjà, il faut que les équipements soient assez solides pour résister à de nombreux chocs et coups. Mais en plus, il faut qu’ils puissent aussi durer dans le temps, afin de pouvoir être réutilisés en permanence. Pour garantir toutes ces qualités, il vaut mieux choisir des EPI issus de marques connues et ayant une meilleure réputation.

Comment installer une vis tête 6 pans creux ?
Comment choisir la couverture de toiture adéquate à Bruxelles ?