Où se trouvent les différents ponts thermiques dans une maison ?

Une maison est censée être un abri sûr et confortable. Qu’elle soit neuve ou plus ou moins ancienne, son rôle principal n’est pas différent. Elle doit être agréable à habiter. Certes, ce n’est pas toujours le cas. Même les maisons neuves ne sont pas écartées des problèmes d’hermétisme. Aussi isolée qu’elle puisse être, une maison, même neuve, n’est pas pour autant totalement hermétique. Souvent, de la chaleur s’ échappe et on fait face à l’existence de ponts thermiques dans une maison. À quoi sont donc dus ces ponts thermiques ? Où peut-on les apercevoir ?

Qu’est-ce qui cause la formation des ponts thermiques ?

Un pont thermique n’est autre que la fuite de chaleur dans une maison. Ceci résulte d’un problème d’hermétisme en lien direct avec l’isolation dans l’habitat. Les ponts thermiques dans une maison sont à l’origine des moisissures et de l’humidité. Ces derniers sont causés par ce souci d’isolation qui est très courant en matière de fuite de chaleur. À cet effet, une brèche se forme sur un endroit précis et fait échapper l’air. L’énergie, elle aussi, est en déperdition. Pour certaines maisons, l’isolation en question n’existe pas. C’est le cas des combles dans les maisons qui ne disposent d’aucune isolation. 

Où se localisent les ponts thermiques ? 

Avant l’instauration de la réglementation thermique RT 2005, on a constaté que de 20 à 25% des ponts thermiques dans une maison se trouvent sur les murs. Sur un pourcentage de 25 à 30%, on localise cette fuite sur les toits. Mais heureusement, cela a baissé de 15%. Ainsi, le reste des ponts est observé au niveau des coins, des vitres, des planchers… Avec les nouvelles exigences de la RT 2012, le constat des ponts thermiques reste plus ou moins important. Ils peuvent être linéaires, c’est-à-dire entre deux parois ou ponctuels, à la jonction entre 3 parois. Cela étant, ils se forment quand 2 parois forment un angle rentrant. Outre ces deux cas, on parle de ponts thermiques structurels dus au métal.

Comment résoudre cette question de ponts thermiques ?

Face à ce problème, son éradication totale n’est pas possible, mais la réduction est envisageable. Il suffit par exemple de créer la bonne jonction entre deux isolants. On peut également utiliser des matériaux qui ne conduisent pas de chaleur. Il s’agit par exemple de brique monomur, d’ossature en bois, etc. Une autre solution pratique est l’isolation thermique par l’extérieur ou ITE. Ce système consiste à envelopper la maison avec une couche épaisse d’isolant qui peut être installée sur une des façades extérieures. Pour les nouvelles constructions, le mieux est de bien choisir ces matériaux et assurer une finition dans les règles.

Fissures carrelage : comment réparer ?
A quoi sert le home staging ?